Bourse aux vélos le 25 mars !

Vous avez un vieux vélo qui prend la poussière ?
Vous cherchez un vélo pas cher ?

Venez nous retrouver à la Place du Scex. Pro Velo Valais organise une bourse aux vélos. L’occasion de faire de bonnes affaires, de rencontrer d’autres cyclistes, et de partager un bon moment.

Pour vendre un vélo :

Apportez-le entre 8h et 10h à la Place du Scex.

Pour acheter un vélo :

Venez faire votre choix et tester le vélo entre 10h30 et 15h.

Les membres de ProVelo Valais ont accès à la vente 30 minutes avant le public. N’hésitez pas à vous inscrire!

A noter que pour couvrir les frais d’organisation, ProVelo Valais prélève une commission sur le prix de vente.

Pour passer un bon moment :
  • animations avec le vélo-shaker, des vélo-cargos en test, un vélo-sono et un mini-vélo
  • des coups de mains pour réaliser des petites réparation de vélos
  • un stand de ravitaillement avec des tartines, du thé, du jus de pomme, et des bières artisanales !

Renseignements: 079 242 80 37

La Ville de Sion offre un soutien logistique apprécié pour cet événement.

Militantisme aux accents valaisans

En 2013 dans ce même journal, nous avions affirmé que notre association n’a jamais adopté une posture contestataire et qu’elle était perçue par les autorités comme un « partenaire crédible et garant d’une démarche pleinement contemporaine ». Force est de constater que le manque de contestation est une lacune au développement cadencé et ambitieux en faveur des aménagements cyclables. A Sion par exemple, après plus de deux ans d’optimisme suite au travail de planification cyclable de l’ancienne déléguée à la mobilité et à l’émergence de projets concrets esquissés en groupe de travail auxquels nous participions, une désillusion s’est progressivement manifestée. En particulier, le dogme de la voiture toute puissante a fait obstruction à la réalisation des projets cyclables les plus intéressants et les moins onéreux, car pour concrétiser ces derniers  il fallait revoir certains acquis territoriaux (seconde voie de circulation fonctionnant comme stockage de véhicules lors de la saturation quotidienne du réseau ; place de stationnement en bordure de chaussée). Dans les autres villes du Valais romand, trop peu de réalisations ont vu le jour ces dernières années. L’élan d’il y a 5-10 ans semble s’estomper, même si le nombre de cycliste ne cesse de croître, sans que cela ne soit uniquement la conséquence de l’utilisation de VAE en cas de retrait de permis. Il est temps que les défenseurs de la cause cycliste se réveillent, en Valais, et se retrouvent en masse critique sur les chaussées de nos villes.

Rassemblement /parking

Rien de tel que d’une raclette ou d’une soupe autour de son vélo stationné dans un confortable rectangle blanc, servant habituellement de parking à véhicules automobiles. A Sion, ces rassemblements au cœur de l’hiver équivalent à un clin d’œil vis-à-vis du manque d’attention de la Ville à l’égard des cyclistes ou plutôt d’absence d’efficacité dans la concrétisation de leurs engagements.

Motion vélo (suite)

Bien que les députés n’aient pas souhaité compléter les bases légales cantonales en faveur du vélo, la motion Clivaz rétrogradée en postulat permettra fort heureusement de justifier l’attribution d’un poste spécifiquement à la coordination cantonale pour la mobilité douce, sans que le parlement n’ait à accorder de nouvelles ressources au service concerné. La nomination récente d’un ingénieur cantonal convaincu par l’importance du vélo au quotidien y est pour beaucoup dans cet encourageant dénouement.

Mobilier original

Le stationnement vélo mis en avant par le biais d’un mobilier urbain spécifique et pratique, telle est l’idée d’un de nos membres, cycliste au quotidien et architecte qui a planché sur un modèle original d’équipement pour déposer sa petite reine. Bien lui en a pris, car le ville de Sion lui a commandé plus de 200 places pour équiper la vieille ville.

Veloverbindung Brig <> Visp

Après la « Roten Meile », infrastructure primée et déjà réalisée entre Naters et Bitsch, c’est à nouveau le Haut qui fait office de précurseur en Valais avec des aménagements d’ampleur en faveur de la mobilité douce. La seconde liaison cyclable reliera en rive gauche du Rhône les villes de Brig et Viège, desservira les zones habitées de Gamsen et Eyholz et se connectera avec la « Roten Meile » et les gares régionales. Ce projet très attractif et complet ambitionnera, une fois réalisé, un report vers les mobilités douces.